Le scrutin, qui concernera les salariés des entreprises de moins de 11 salariés (à l’exception du secteur agricole) constituera le dernier volet de la mesure de l’audience des organisations syndicales initiée par la loi n° 2008-789 du 20 août 2008. Les résultats devront être consolidés avec ceux obtenus lors des élections professionnelles organisées au sein des entreprises de plus de 11 salariés. Il s’agit d’établir la représentativité des organisations syndicales au niveau des branches professionnelles et de l’interprofession, si elles atteignent le seuil de 8 % qui conditionne, entre autres critères, leur représentativité. La représentativité de notre organisation sera obtenue si nous franchissons le critère d’audience de 8 % dans les branches professionnelles, dans les secteurs, et au niveau national interprofessionnel. Ces 8 % seront obtenus par ADDITION des suffrages obtenus dans les entreprises de plus de 11 salariés et de moins de 11 salariés. Vous le savez, l’assiette sur laquelle sera calculée notre audience est celle des collèges cadres, agent de maîtrise, techniciens, force de vente et collèges spéciaux (VRP, mé- decins, inspecteurs assurance etc.) pour les entreprises de plus de 11 salariés et le collège « cadres » pour les entreprises de moins de 11 salariés. A noter : Afin d’assurer la représentation des salariés et des employeurs dans les TPE, la loi du 17 août 2015 géné- ralise « le principe des commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI)