Secrétaire national du secteur Unions territoriales et CPRIA, Pierre Lichon dresse les enjeux des prochaines élections TPE (28 novembre – 12 décembre), un scrutin capital pour les salariés et pour la CFE-CGC.

Pourquoi ces prochaines élections professionnelles dans les TPE sont-elles décisives pour les salariés et la démocratie sociale ?
Dans les TPE, il n’y a pas de délégation du personnel pour représenter les salariés. En votant CFE-CGC, nous serons en mesure de les représenter et de défendre leurs intérêts. Plus globalement, ce scrutin est un rendez-vous démocratique et citoyen important au sein des entreprises pour renforcer la démocratie sociale et la négociation collective.

En quoi est-ce utile de voter pour la CFE-CGC quand on est salarié d’une TPE ?

Comme tous les salariés en entreprise, ceux des TPE rencontrent des problèmes d’évolution de salaire, de formation, d’amplitude de leur journée de travail…  Une TPE comptant moins de 11 salariés, il n’y a pratiquement jamais de service pour les ressources humaines. Les salariés sont en lien direct avec leur patron, eux-mêmes étant parfois pris au dépourvu face à la versatilité de la loi et des normes !
La CFE-CGC est le syndicat de l’encadrement. Les problématiques rencontrées par le personnel d’encadrement dans les entreprises sont très proches de celles que connaissent les salariés des TPE. Notre organisation est la mieux placée pour défendre les droits et les conditions de travail des salariés de l’encadrement dans ces petites structures.